serrurier-métallier

Le métier de serrurier-métallier : un savoir-faire unique et polyvalent

Le serrurier-métallier est un artisan aux compétences variées, spécialisé dans la conception, la fabrication et l’installation d’ouvrages en métal. Son travail s’étend du domaine de la serrurerie, avec les serrures et clés, jusqu’à la construction métallique plus large englobant les gonds, portails, garde-corps et autres structures. Explorons les différentes facettes de ce métier passionnant.

InformationsDétails
SecteurArtisanat / Construction / Métallurgie
Salaire débutant brutDe 1 500€ à 1 800€
Salaire moyen2 500€
Niveau d’études minimumCAP – BEP
Diplôme conseilléCAP Serrurier métallier, Bac Pro Ouvrages du bâtiment : métallerie, BTS Construction métallique

Les compétences requises pour exercer le métier de serrurier-métallier

Pour devenir serrurier-métallier, il est nécessaire de posséder un certain nombre de compétences techniques et artistiques. Parmi les compétences-clés figurent :

  • La maîtrise des techniques de travail du métal : coupage, pliage, meulage, soudage, assemblage, etc. Le serrurier-métallier doit être capable de transformer les métaux en fonction des besoins spécifiques de chaque projet.
  • La connaissance des matériaux : acier, inox, aluminium, laiton, cuivre, etc. Chaque matériau a ses propres caractéristiques et contraintes, que le serrurier-métallier doit prendre en compte lors de la réalisation de ses ouvrages.
  • L’esprit créatif : le serrurier-métallier est souvent amené à concevoir des ouvrages sur-mesure, adaptés aux demandes et aux contraintes de ses clients. La créativité est donc essentielle pour proposer des solutions originales et esthétiques.
  • Le sens du détail : la qualité d’un ouvrage en métal repose sur la précision de sa réalisation. Le serrurier-métallier doit être minutieux dans l’ajustement des pièces et dans les finitions de ses réalisations.

Les différentes missions du serrurier-métallier

Le travail du serrurier-métallier se décline en plusieurs missions principales :

La conception et la fabrication d’ouvrages en métal

Il s’agit du cœur de métier du serrurier-métallier. Celui-ci intervient dès la phase de conception en travaillant sur des plans et des croquis, en collaboration avec ses clients et éventuellement d’autres professionnels (architectes, designers, etc.). Il sélectionne ensuite les matériaux appropriés et façonne les différentes pièces qui seront assemblées pour former l’ouvrage final.

L’installation des ouvrages en métal

Une fois les pièces fabriquées, le serrurier-métallier procède à leur installation sur site. Cela peut impliquer la pose de gonds ou de ferrures, la fixation de garde-corps, la mise en place de portails, etc. Il veille alors à ce que l’ouvrage soit parfaitement ajusté et sécurisé, et réalise les finitions nécessaires.

La maintenance et la réparation des ouvrages en métal

Le serrurier-métallier peut également être sollicité pour l’entretien ou la réparation d’ouvrages en métal existants. Cela peut concerner le remplacement de pièces usées ou endommagées (serrures, charnières, etc.), le réglage d’éléments mécaniques (portails coulissants, volets roulants, etc.) ou encore la restauration d’ouvrages anciens.

Le quotidien du serrurier-métallier : un métier aux multiples facettes

Exercer le métier de serrurier-métallier offre une grande diversité dans les missions et les projets. Chaque journée peut ainsi être différente :

  • En atelier : le serrurier-métallier passe une partie de son temps à travailler sur ses ouvrages. Il y découpe, façonne et assemble les différents éléments qui composent ses réalisations.
  • Sur chantier : lorsqu’il procède à l’installation d’un ouvrage en métal, le serrurier-métallier se déplace sur le site où celui-ci doit être posé. Il travaille alors en extérieur ou dans des locaux en construction, souvent en collaboration avec d’autres corps de métier.
  • Auprès des clients : en tant qu’artisan, le serrurier-métallier a un contact privilégié avec ses clients. Il les conseille sur les solutions techniques et esthétiques, établit des devis et suit l’avancement de leurs projets.

Les formations pour devenir serrurier-métallier

Pour intégrer ce métier, plusieurs parcours de formation sont possibles :

  • Le CAP serrurier-métallier : diplôme de niveau V, il se prépare en deux ans après la classe de troisième et permet d’acquérir les compétences de base du métier.
  • Le Bac Pro ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse : cette formation de niveau IV est accessible après un CAP ou directement après la troisième. Elle offre une spécialisation dans la conception et la réalisation d’ouvrages complexes.
  • Le BTS constructions métalliques : diplôme de niveau III, il se prépare en deux ans après un Bac Pro ou un bac généraliste. Cette formation vise à former des techniciens supérieurs capables de piloter des projets de construction métallique.

Le métier de serrurier-métallier offre donc une richesse et une diversité de missions, alliant savoir-faire technique, créativité et contact avec la clientèle. Chaque projet est unique et demande des compétences variées, faisant de ce métier un choix passionnant et stimulant pour ceux qui souhaitent y accéder.

Ces articles pourraient vous intéresser :

info

Ceci se fermera dans 0 secondes