tapissier

Tout savoir sur le métier de tapissier

Le métier de tapissier est un véritable art qui allie créativité, savoir-faire technique et passion pour l’aménagement intérieur. L’artisan tapissier est un professionnel spécialisé dans la réalisation, la réparation et la restauration des sièges et meubles rembourrés avec divers tissus. Découvrez les principales caractéristiques de ce métier, ainsi que les compétences nécessaires pour exceller en tant que tapissier.

InformationsDétails
SecteurArtisanat, Décoration et Aménagement intérieur
Salaire débutant brutDe 1 500€ à 1 800€
Salaire moyen2500€ par mois
Niveau d’études minimumCAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle)
Diplôme conseilléCAP Tapissier d’ameublement en siège ou en décor, Bac Pro Ameublement

L’histoire du métier de tapissier

Au fil des siècles, le métier de tapissier a évolué en même temps que les tendances en matière de décoration et d’aménagement intérieur. À l’origine, le tapissier était chargé de confectionner des tapisseries murales destinées à embellir et isoler les demeures nobles et bourgeoises.

Avec le temps, la profession s’est également orientée vers la création et la restauration de sièges et de meubles recouverts de tissu, telle que la fameuse chaise longue appelée “chaise à porteurs” ou encore les fauteuils Louis XV et Louis XVI.

Les principales missions du tapissier

Un artisan tapissier a plusieurs missions, parmi lesquelles on peut mentionner :

  • Conseiller : le tapissier guide ses clients dans le choix des matériaux, des couleurs, des motifs et des styles de sièges et de meubles en fonction de leurs goûts et de leur budget.
  • Créer : cet artisan conçoit et réalise des sièges et des meubles sur mesure, selon les demandes spécifiques de ses clients.
  • Réparer : le tapissier restaure des sièges et des meubles endommagés ou usés, en remplaçant notamment les garnitures, les ressorts et les tissus déchirés.
  • Restaurer : cette mission consiste à redonner vie à des pièces anciennes en respectant leur style d’origine.
  • Entretenir : l’artisan tapissier est également responsable de l’entretien régulier des sièges et des meubles qu’il a créés ou restaurés, afin de préserver leur aspect esthétique et leur solidité.

Formation et compétences requises pour exercer ce métier

Pour devenir tapissier, plusieurs parcours de formation sont possibles. Le plus répandu est le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) Tapissier d’ameublement, qui se prépare généralement en deux ans après la classe de 3ème. Cette formation allie cours théoriques et stages en entreprise, permettant ainsi aux apprentis de développer leurs compétences techniques et artistiques tout en se familiarisant avec le monde professionnel.

D’autres formations de niveau Bac ou Bac+2 existent également, telles que le Brevet des Métiers d’Art (BMA) en tapissier d’ameublement, le BTS Ameublement option Siège ou encore le Diplôme des Métiers d’Art (DMA) Arts de l’habitat option décors et mobiliers textiles.

Les compétences requises pour exercer ce métier sont nombreuses :

  • Sens artistique : un bon tapissier doit avoir une excellente connaissance des styles décoratifs et être capable de créer des harmonies de couleurs et de motifs.
  • Habileté manuelle : la manipulation des outils et la réalisation des finitions demandent une grande précision et un soin particulier.
  • Rigueur et organisation : la gestion du temps et des priorités est essentielle pour mener à bien les différents chantiers.
  • Aptitude à travailler en équipe : le tapissier collabore souvent avec d’autres artisans (menuisiers, ébénistes, peintres…) pour réaliser des projets complexes.
  • Capacité d’adaptation : il est important de savoir s’adapter aux nouvelles techniques, matériaux et tendances du marché.

Les perspectives d’emploi et d’évolution dans le secteur

Le métier de tapissier offre plusieurs possibilités d’évolution professionnelle. Après quelques années d’expérience, un artisan peut se spécialiser dans un domaine particulier, comme la restauration de sièges anciens ou la création de mobilier contemporain. Il peut également choisir de se mettre à son compte, en ouvrant sa propre entreprise ou en travaillant comme tapissier indépendant.

Enfin, certains tapissiers décident d’enseigner leur savoir-faire en intégrant une école de formation professionnelle ou en donnant des cours particuliers.

Le marché du travail pour les tapissiers

Si le métier de tapissier est aujourd’hui moins répandu qu’auparavant, la demande pour les services de ces artisans reste soutenue. En effet, la tendance actuelle privilégie la qualité et la durabilité des meubles, ainsi que la personnalisation des intérieurs. Les compétences spécifiques des tapissiers sont ainsi recherchées tant pour la création de pièces uniques que pour la restauration de mobilier ancien.

Les opportunités d’emploi se situent principalement dans les ateliers artisanaux, les entreprises de fabrication et de réparation de sièges et de meubles, ainsi que les magasins spécialisés dans la vente de tissus d’ameublement.

Ces articles pourraient vous intéresser :

info

Ceci se fermera dans 0 secondes