Accordeur de pianos

Le métier d’accordeur de pianos : un art entre musique et artisanat

Le métier d’accordeur de pianos est une profession passionnante qui allie harmonieusement la musique, l’artisanat et la précision. Ce travail spécialisé requiert des compétences en lutherie, des connaissances approfondies des meubles et matières utilisées pour la fabrication des pianos ainsi que la maîtrise de réglages complexes au niveau des marteaux, cordes et autres mécanismes.

InformationsDétails
SecteurArtisanat, Musique
Salaire débutant brutEstimé entre 1 500€ à 2 000€
Salaire moyenEstimé entre 2 000€ à 2 500€
Niveau d’études minimumCAP – BEP
Diplôme conseilléCAP Accordeur de pianos, BEP métiers de la musique

Qu’est-ce qu’un accordeur de pianos ?

Un accordeur de pianos est un professionnel qui se charge de régler les tensions des cordes d’un piano afin d’obtenir l’harmonie parfaite entre les notes. Cette opération est réalisée à l’aide de divers outils spécifiques tels que le diapason, le marteau d’accord et le tempérament égal. Le but ultime de cette intervention est d’assurer la justesse du son produit par l’instrument et d’améliorer sa qualité musicale.

Les compétences nécessaires pour exercer ce métier

Pour devenir accordeur de pianos, il est essentiel de posséder certaines qualités et aptitudes :

  • Sens musical : avoir une bonne oreille et être capable de reconnaître les écarts de tonalité entre les différentes notes;
  • Rigueur et minutie : savoir travailler avec précision et méthode dans le réglage des cordes;
  • Connaissances en lutherie : maîtriser les techniques de fabrication et de restauration des instruments à clavier, notamment au niveau du meuble et des différents éléments qui le composent (cadre, table d’harmonie, barrage…);
  • Adaptabilité : être capable de travailler sur tous types de pianos (droits, à queue, anciens, modernes…) et de prendre en compte leurs spécificités;
  • Relationnel : savoir écouter et comprendre les attentes des clients, être patient et pédagogue lors des interventions.

Les différentes étapes de l’accord d’un piano

L’accord d’un piano est une opération délicate qui nécessite un certain nombre d’étapes à suivre. Voici un aperçu des principales phases de ce travail :

1. Préparation de l’instrument

Avant de procéder à l’accord proprement dit, il est important de vérifier l’état général du piano ainsi que la stabilité de son environnement (température, humidité…). Il faut également nettoyer soigneusement l’intérieur de l’instrument, notamment les mécanismes tels que les marteaux et les cordes, pour éliminer poussières et autres résidus susceptibles d’altérer la qualité sonore.

2. Réglage du tempérament

Le tempérament est la base de l’accord : il s’agit de répartir les intervalles entre les notes de manière équitable. Pour ce faire, on utilise un diapason qui donne la fréquence de référence (généralement le La 440 Hz) et l’on ajuste ensuite les tensions des cordes pour obtenir une octave tempérée au centre du clavier (du Do3 au Do4). Cette opération demande une grande précision d’écoute et de toucher.

3. Extension de l’accord

Une fois le tempérament réglé, il convient de propager l’accord sur l’ensemble du clavier, en partant du centre vers les extrémités. On accorde d’abord les autres octaves de chaque note, puis les demi-tons voisins, en veillant à respecter les intervalles définis par le tempérament.

4. Vérification et ajustements

Après avoir réalisé l’accord complet, il est crucial de vérifier la justesse des notes et d’effectuer les corrections nécessaires. Il peut s’agir de retendre légèrement certaines cordes ou d’ajuster des éléments mécaniques tels que les marteaux. L’accordeur doit également écouter attentivement le rendu sonore du piano et adapter ses réglages en fonction des spécificités de l’instrument et des préférences du musicien.

Les différentes formations pour devenir accordeur de pianos

Au vu de la complexité et de la technicité requise pour exercer le métier d’accordeur de pianos, il est indispensable de suivre une formation spécifique. Plusieurs écoles et organismes proposent des cursus dédiés à la lutherie et à l’accord, tels que :

  • Les conservatoires nationaux et régionaux;
  • Les écoles spécialisées en facture instrumentale (piano, orgue…);
  • Les centres de formation professionnelle pour adultes.

Ces formations abordent les différents aspects du métier d’accordeur de pianos, de la théorie à la pratique, en passant par les techniques de restauration et d’entretien des instruments. Elles permettent aussi de développer les compétences relationnelles et commerciales indispensables pour satisfaire les attentes des clients et réussir dans ce secteur d’activité exigeant.

Ces articles pourraient vous intéresser :

info

Ceci se fermera dans 0 secondes