Carreleur

Le métier de carreleur-mosaïste : un travail d’art et de précision

Dans le secteur du bâtiment, le métier de carreleur-mosaïste occupe une place importante. Ce professionnel est spécialisé dans la pose de revêtements sur les sols et les murs, notamment des carreaux en céramique ou en faïence et des mosaïques. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les spécificités de ce métier, ainsi que les compétences requises pour l’exercer.

InformationsDétails
SecteurBâtiment
Salaire débutant brut20 000€
Salaire moyen26 000€
Niveau d’études minimumCAP – BEP
Diplôme conseilléCAP Carreleur mosaïste

Les missions du carreleur-mosaïste

Le carreleur-mosaïste est un artisan qui intervient dans différentes étapes de la construction ou de la rénovation d’un bâtiment :

  • Préparation du support : avant de poser les revêtements, il doit s’assurer que la surface est plane, solide et propre. Il réalise alors divers travaux de maçonnerie, tels que le ragréage, la chape ou la pose de cloisons.
  • Choix des matériaux : en fonction des contraintes techniques et esthétiques du projet, le carreleur-mosaïste sélectionne les carreaux et autres éléments de décoration (frises, listels, etc.) adaptés à chaque situation.
  • Pose des revêtements : cette étape nécessite de la rigueur et de la précision pour garantir un résultat impeccable. Le carreleur-mosaïste utilise différents outils et techniques pour assurer la fixation des carreaux, comme la colle, le ciment-colle ou les croisillons pour respecter l’alignement et l’espacement entre les carreaux.
  • Finitions : une fois les revêtements posés, il reste à réaliser les joints pour assurer l’étanchéité et l’esthétique de l’ensemble. Le carreleur-mosaïste applique alors un mastic spécial et nettoie la surface pour lui donner tout son éclat.

Les compétences requises pour exercer ce métier

Le métier de carreleur-mosaïste nécessite de maîtriser diverses compétences techniques et artistiques :

  • Connaissance des matériaux : il est primordial de bien connaître les caractéristiques et les contraintes des différents types de carreaux (céramique, faïence, pierre naturelle, etc.) et de mosaïques (verre, pâte de verre, marbre, etc.).
  • Sens du détail : pour garantir un rendu esthétique et soigné, le carreleur-mosaïste doit être minutieux et attentif aux moindres détails lors de la pose des revêtements.
  • Créativité : dans certains projets, notamment la réalisation de mosaïques, le professionnel doit faire preuve d’imagination et d’inventivité pour créer des motifs originaux et harmonieux.
  • Résistance physique : ce métier implique de travailler dans des positions inconfortables (accroupi, à genoux, etc.) et de manipuler des charges lourdes. Une bonne condition physique est donc nécessaire.
  • Relationnel : le carreleur-mosaïste est amené à collaborer avec d’autres corps de métiers (maçons, plombiers, électriciens, etc.) et à échanger avec les clients pour comprendre leurs attentes et leur fournir un travail de qualité.

La formation et les débouchés professionnels

Pour exercer le métier de carreleur-mosaïste, il existe plusieurs voies de formation :

  • Le CAP Carreleur-Mosaïste : accessible dès la fin de la classe de troisième, cette formation en deux ans permet d’acquérir les compétences techniques nécessaires à l’exercice du métier.
  • Le BP Carreleur : ce diplôme, accessible après un CAP, permet d’approfondir ses connaissances et d’accéder à des postes à responsabilités, tels que chef d’équipe ou conducteur de travaux.
  • La Mention complémentaire (MC) Mosaïque : cette formation d’un an, accessible après un CAP, permet de se spécialiser dans la réalisation de mosaïques et d’œuvres d’art.

Une fois diplômé, le carreleur-mosaïste peut s’installer à son compte en tant qu’artisan ou intégrer une entreprise du secteur du bâtiment (construction, rénovation, aménagement intérieur, etc.). Les débouchés sont nombreux et variés :

  • Pose de revêtements dans des logements (maisons individuelles, appartements, résidences, etc.)
  • Interventions dans des bâtiments publics (écoles, hôpitaux, musées, etc.)
  • Réalisation de décors pour des commerces (restaurants, boutiques, salons de coiffure, etc.)
  • Participation à des chantiers d’aménagement extérieur (terrasses, piscines, fontaines, etc.)

Le métier de carreleur-mosaïste : un artisan polyvalent

Le métier de carreleur-mosaïste offre des perspectives intéressantes pour les personnes souhaitant travailler dans le domaine du bâtiment tout en développant leur sens artistique. De la préparation du support jusqu’aux finitions, ce professionnel maîtrise toutes les étapes nécessaires à la création de revêtements esthétiques et durables.

Ces articles pourraient vous intéresser :

info

Ceci se fermera dans 0 secondes